Du concret s.v.p. !

 

Peu habitués aux réflexions fondamentales ou à long terme, les administrateurs ou politiciens actuels , trouvent généralement que les méta-outils ne sont pas assez pragmatiques. Aux prises avec des urgences, la plupart veulent des recettes qu’ils peuvent utiliser immédiatement même si, à long terme, la solution risque de ne pas être viable.

Voici douze points de référence qui pourraient devenir une grille d’évaluation pour un projet à être réalisé dans une société postindustrielle.

Les dimensions technologiques

1- Le numérique

Il permettra l’intégration de toutes les composantes du système, donc le développement d’une approche essentielle aux nouveaux réseaux hybrides.

2- Le convivial

Il permettra principalement à l’utilisateur de sauver du temps,  parce qu'un pervasing computing offrira une plus grande facilité d'usage.

3- La visualisation

Elle est directement liée au développement d’une économie de l’attention de la part des partricipants. 

4- Le haut-débit

Il permettra la circulation des fichiers musicaux et vidéo qui, à l’avenir, seront de plus en plus considérables et nombreux à cause des mashup.

Les dimensions économiques

5- La valeur ajoutée

En réagissant à la personnalisation, la valeur ajoutée permettra le développement de nouveaux marchés.

6- Le volume

Il est la clé de l’établissement des marges de profit.

7- La participation

L’encouragement à l’autocréation de contenus par des médiatiseurs non professionnels enrichira le système.

8- Les droits de propriété intellectuelle

Une juste rémunération des médiatiseurs professionnels enrichira le système.

Les dimensions sociétales

9- Le métissage culturel

Il permettra une approche de communication latérale, c’est-à-dire intergroupale.

10- Le géoréférencement

Il permettra un enracinement local, donc l’approche customer-centric qui est au coeur de la nouvelle économie.

11- Le sur-mesure

Il permettra de réorganiser l’écoulement des inventaires, donc une approche « inventaire zéro ».

12- Les groupes d’intérêts

Ils permettront le développement des réseaux sociaux, donc une approche bottom-up.

 

Postindustriel 11 : pour une lecture multidisciplinaire de la société postindustrielle


Production de schémas collaboratifs

Le logiciel français Mind Meister permet de créer des schémas (des cartes de connaissances) qui peuvent servir à organiser les informations d'un groupe ou l'aider a mieux gérer ses réunions :

http://www.mindmeister.com/fr

Il peut être utilisé par des débutants et surtout par un groupe de personnes en réseau (cartes collaboratives). Il permet les remues-méninges (brainstorming), etc.

Il peut être utiliser sur le iPhone, iPad, SMS, Twitter, etc.

Voir les exemples présentés.

Les outils collaboratifs

Les outils de collaboration entre les acteurs et les groupes sont de plus en plus nombreux. Cette analyse, sous la forme d'un schéma (Collaborative Map, MindMap réalisé avec le logiciel mindmeister) a été fait en 2008 par un groupe sous la direction de Robin Good (avec la participation de 150 personnes) et remanié en 2010 :

http://www.mindmeister.com/fr/maps/show_public/12213323?title=best-onlin...

On y présente :

• APideo (API = vidéo)
• Instant Presenter (jusqu'a 15 personnes)
• Skype (jusqu'a 10 participants)
• Vyke (PC - mobile, mobile - mobile)
• Web conferencing (utilisant Internet)
• Freepath (mashup pour le PC)
• Vuvox (présentation utilisant Flickr)
• Filephile (P2P)
etc.

Post new comment

The content of this field is kept private and will not be shown publicly.
  • Web page addresses and e-mail addresses turn into links automatically.
  • Allowed HTML tags: <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Lines and paragraphs break automatically.

More information about formatting options